ACCUEIL |  SPECTACLES |  FESTIVALS |  WHO'S WHO |  TEXTES |  ETUDES |  CONTACT
écrire aux |  TRADUCTEURS |

   TRADUCTION PUBLIEE

 

MAXIME KOUROTCHKINE

La Dernière Volonté du Capitaine du Carpatie

traduction Tania Moguilevskaia & Gilles Morel


Capitaine. - Globe, note dans ton agenda : ordre de mission. A l'approche du navire ennemi, le quartier-maître Globe doit être à son poste sur le pont, mener les négociations avec l'ennemi, répondre aux questions, détourner l'attention. Version officielle : « L'expédition ethnographique du Capitaine du « Carpatie » est en détresse. Il y a des blessés graves à bord. La radio est en panne, il faut remorquer le bateau jusqu'au port le plus proche. » Quand le bâtiment est à portée de l'échelle d'abordage, tu donnes le signal d'attaque. C'est clair ?

Jeune Homme, prenant note. - Absolument clair, Capitaine.

Capitaine. - On continue. (Il désigne du Jeune Fille.) Toi ?

Jeune Fille. - Les chats n'ont pas de règles.

Capitaine. - Insuffisant, encore.

Jeune Fille. - Les enfants viennent par le nombril.

Capitaine. - C'est mieux. Encore.

Jeune Fille. - Les hommes ne sont pas, comme tout le monde le pense, des animaux.

Capitaine. - Aïe, ma fille, comment as-tu fait pour te retrouver parmi nous si tu penses que les hommes sont des êtres humains ?

Domestique. - Notez, Capitaine, qu'elle n'est pas si naïve que ça, elle n'a pas dit «sont des êtres humains ». Elle a dit pas « ne sont pas des animaux » et c'est pas tout à fait la même chose.

Capitaine, s'adressant à Jeune Fille. - Alors, sont-ils des êtres humains ou bien pas des animaux ?

Jeune Fille, après réflexion. - Des êtres humains.

Capitaine. - C'est mieux comme ça... Tu as raison, tu as encore le temps. Note. Mousse... Comment on t'appelle ?

Jeune Fille. - Pchitt.

Capitaine. - Quooii ?

Capitaine. - Pchitt. Désormais, je m'appelle comme ça.

Capitaine. - Quelque chose te déplaît ?

Jeune Fille. - Tout me plaît, et même plus.

Capitaine. - Accepté. Juste avant l'attaque, Mousse Pchitt doit se trouver en position horizontale sur le pont. Rester couchée et jouer le blessé grave. Etre habillée en maillot de bain ouvert, très ouvert. La mission de Mousse est de localiser le capitaine du bateau ennemi et de l'éliminer avec son arme réglementaire.

Domestique. - Hein ?

Capitaine. - Question ?

Jeune Homme. - Quoi ?

Capitaine. - Oui ?!

Jeune Homme. - Non.

Domestique. - Non plus. C'est rien, je disais ça comme ça. A... Minute ! Excusez, Capitaine. Qu'est-ce que vous entendez par « son arme réglementaire » ?

Capitaine. - Question pertinente. L'arme réglementaire du Mousse Pchitt, c'est la lime à ongle. Ahahah. Tu voudrais peut-être qu'elle cache une arbalète dans sa petite culotte ? Ahahah.

Domestique. - Sûr que non. Donc, lime à ongle. Quel plaisantin ce Capitaine. (A Jeune Fille.) Note. A ongle.

Jeune Fille. - Pas besoin, je me rappellerai.

Domestique. - Celle-là alors, il fallait l'inventer. Hihi.

Capitaine. - Soyons sérieux. Papy, à toi.

Vieux. - Nous allons à Constantinov ?

Capitaine. - Au diable Constantinov. C'est sur Mars que tu vas. Je te l'ai promis, est-ce que tu as déjà oublié ?

Domestique regarde Capitaine et fait tourner d'une manière explicite son index contre sa tempe.

Vieux, avec un geste d'impuissance. - Ma tête !

Capitaine. - C'est une pastèque, pas une tête ! Je répète ! Spécialement pour les séniles et les petits malins. (Il regarde gravement Domestique.) Papy va sur Mars. Je lui ai promis et je tiendrais parole. Mais pour l'instant, il ne s'agit pas de ça. Il s'agit de ce qu'il va faire quand nous prendrons à l'abordage le « Négociant ».

Vieux. - Evguéni Markovitch...

Capitaine. - Au diable ! Concentre-toi ! Oublie que tu as davantage de neurones grillés que de cheveux et de cervelle mis ensemble. Oublie Constantinov. Oublie tous les Evguéni Markovitch dans un rayon de mille kilomètres... Oublie tout. Réponds seulement à ma question. Verstein ? Combien j'ai de doigts ? Un ?

Vieux. - Un.

Capitaine. - Différence entre atome et microbe ?

Vieux. - Tu sais, fiston, chacun son sort. Le défunt...

Capitaine. - Stop, suffit. Suffit ! Tu en as déjà dit plus qu'il n'en faut !

Domestique. - Dans quelle équipe, on l'inscrit, le contemporain du premier vol dans l'espace ?

Capitaine. - Equipe d'abordage. Papy, rappelle-toi chaque mot que je vais prononcer. Ça concerne les autres aussi. Nous ne sommes pas des tueurs, mais des pirates. Et qu'on me crève les yeux si je mens, nous sommes des pirates aux grands coeurs ! Papy, concentre-toi. Les tantes et les oncles que nous allons trouver sur le bateau, il n'est pas recommandé de les tuer. Briser leur résistance, oui, obligatoire. Mais ils ne résisterons pas.

Femme. - Ils resterons bouches bées à regarder sans comprendre les gueules inconnues bourrées de sales intentions qui les assaillent.

Capitaine. - Nos gueules leur seront connues, connues jusqu'à la douleur, et nos intentions bougrement amicales. Ce sera ainsi.

Vieux. - Dites-moi juste. Qu'est-ce que je dois faire pour aller sur Mars ?

Capitaine. - Quand on te dira en avant, tu devras aller en avant et sourire.

Il avale un verre de vodka.

J'ai un coup de barre.

Il tombe, le visage dans la salade.





Collection Bleue
112 pages - prix : 7.62 euros
Date de parution : Avril 2001
ISBN 2-912464-97-8
 
carpatie



commander









Titre original Pravo kapitana "Karpatii"

Tragédie en quinze tableaux


Personnages

Jeune Homme
Jeune Fille
Capitaine
Antagoniste
Deux Douaniers
Vieux
Domestique
Femme qui porte un bébé
Le Japonais
Chat-Tube













Leur croyance aveugle en leur succès séduit jusqu'aux sceptiques invétérés, bien que cette croyance repose sur des bases tellement chancelantes, tellement puériles qu'on ne peut que s'étonner de les avoir suivis. L'essentiel est qu'ils vont en premier et qu'ils y vont sans peur.
F. Dostoïevski

 

 

                                                                                                      DERNIERE PARUTION



solitaires

Oxygène (Kislorod)
texte de Ivan Viripaev - 2002
traduction E.Gravelot, T.Moguilevskaia, G.Morel


Collection Bleue / 96 pages
Date de parution : Mai 2005
ISBN 2-84681-129-6




solitaires

Les Rêves (Sny)
texte de Ivan Viripaev - 2000
traduction E.Gravelot, T.Moguilevskaia, G.Morel


Collection Bleue / 96 pages
Date de parution : Mai 2005
ISBN 2-84681-129-6


 
 
  pubebook

 
 
 

Le théâtre russe aujourd'hui

 
  

 
les textes du theatre russe actuel par Tania Moguilevskaia
et Gilles Morel - 2009 - tous droits réservés
class="titrev3or"> 
les textes du theatre russe actuel par Tania Moguilevskaia
et Gilles Morel - 2009 - tous droits réservés