ACCUEIL |  SPECTACLES |  FESTIVALS |  WHO'S WHO |  TEXTES |  ETUDES |  CONTACT
spectacles par |  AUTEUR |  METTEUR |

   SPECTACLE EN FRANCE



jeans

AUTEUR Nikolaï Khalézine

Auteur, journaliste, membre du comité exécutif de la Charte'97, co-fondateur et directeur artistique du projet Théâtre libre, Nikolaï Khalézine est né à Minsk en 1964.
Comme il le relate dans son très autobiographique Génération Jeans, il a d'abord été vendeur clandestin de jeans au moment où l'URSS existait encore, avant de laisser tomber, heureux, ses Etudes de comptable et se lancer, à l'heure de la libéralisation, dans l'exposition d'oeuvres d'art et le théâtre en tant qu'assistant à la mise en scène. Ensuite, successivement journaliste et rédacteur en chef de plusieurs grands quotidiens, il assure n'avoir jamais imaginé "échouer" dans la politique avant d'avoir été confronté de près au régime autoritaire biélorusse. L'essentiel de ses activités tiennent aujourd'hui au projet Théâtre libre lancé en mars 2005 et s'organisent autour de la revendication d'un "conflit esthétique" avec le régime.
La pièce Génération Jeans qu'il signe et présente au public en mars 2006, en pleines présidentielle et actions de rue côté opposition, a d'ores et déjà été traduite du russe en biélorusse, polonais, français et anglais.



A propos de la pièce

« Lorsque Tom Stoppard, un des défenseurs du Théâtre libre, est venu à Minsk en août-septembre 2005 pour faire notre connaissance et découvrir les conditions dans lesquelles on travaille ici, je l'ai vu choqué ou plutôt traumatisé par l'ambiance disciplinaire et la peur générale qu'il trouvait en Biélorussie. A chaque fois je lui demandais : "Tom, pourquoi as-tu décidé de venir ici ?", il me répondait, étonné : "Non, vraiment, je ne sais pas". A la fin de son séjour, avant de nous quitter, il m'a dit avoir compris ses motivations. Tom avait sur lui le manuscrit de sa dernière pièce qu'il avait d'ailleurs terminée à Minsk et que nous étions les premiers à lire avec Natacha. "J'écris une pièce intitulée Rock&Roll, m'a-t-il dit, et qui porte sur la génération de jeunes Tchèques et Slovaques qui, dans les années 1970, écoutaient de la musique rock, aspiraient de tout coeur à la liberté et s'opposaient à la dictature. Ainsi, j'ai peut-être inconsciemment voulu revivre, à Minsk, mes sensations de cette époque". Je lui ai répondu : "Moi aussi, j'écris une pièce sur les gens qui écoutent de la musique rock, aspirent à la liberté et s'opposent à la dictature, aujourd'hui, en Biélorussie".

(...) Génération Jeans est un monologue sur les jeans, la musique rock et la liberté. L'histoire commence en Union Soviétique où les jeans et le rock étaient interdits. Si tu vendais des jeans, tu étais attrapé par le KGB. Et l'intrigue évolue progressivement de cette époque à l'actualité du régime dictatorial biélorusse, à travers des histoires d'arrestation du héros principal, de ses amis, à travers des disparitions forcées. C'est une ode à des générations d'individus qui ne se définissent pas par des critères d'âge et qui lutent pour les libertés dans leur pays. Chaque pays a sa génération. Le héros parle de la Lituanie, de la Pologne, de la Tchécoslovaquie... »




Génération Jeans

Texte
Nikolaï Khalézine
avec la participation de
Natalia Koliada

Traduction française
Alexis Vadrot, Youri Vavokhine

Mise en scène et jeu
Nikolaï Khalézine

Assistante à la mise en scène
Natalia Koliada
Musique en scène
Laur Berdjanine (DJ Laurel)

Production
Théâtre Libre Minsk (Biélorussie)
création mars 2006



video EXTRAIT VIDEO 3 MINUTES QuickTime






Tournée 2006
Théâtre de la jeunesse de Vilnius mai
festival polono-allemand des théâtres politiques Express EC-47 Varsovie avril
festival de la Maison d'Europe et d'Orient, Le Printemps de Paris mai
festival Lectures de mai Togliatti (Russie) mai
Théâtre Dramatique Royal Stockholm septembre
Théâtre-Studio Alfortville novembre.





La Presse française

Les pièces à conviction du Théâtre libre
Un one-man show d'un des fondateurs du théâtre, Nicolaï Khalézine, qui raconte son premier blue-jean, symbole de liberté à l'époque soviétique, son passage en prison pour "désordre de rue" (une manifestation non autorisée) et qui appelle pour finir à hisser de nouveau le drapeau du jean, pour "faire quelque chose" contre la dictature.
Loraine Millot - Libération - 25-26 mars 2006


A Minsk, un théâtre nommé "Liberté"
Ancien journaliste devenu auteur de théâtre, Nikolaï Khalézine appartient à cette génération qui a connu la dissidence dans les années Brejnev, les espoirs de liberté venus avec l'implosion de l'URSS puis la glaciation dans laquelle est tombée la Biélorussie. Il a fait de la prison au début des années 1990 pour avoir lui-même participé au mouvement pour les droits de l'homme. Il le raconte dans un monologue aux accents tendrement ironiques qui est un peu une leçon d'histoire à l'usage des nouvelles générations. Ce spectacle, Génération Jeans, figure au répertoire du "Free Theatre".
Alain Guillemoles - La Croix - 23 mars 2006


 
 




Collection Vent d'Est
toute l'histoire de
l'art vidéo russe 1989 / 1998


notre sélection de près de
140 programmes
extraits de notre collection






Le Blog
Commentez les pages de ce site...
Proposez du contenu (texte, image, video)...
Réagissez à l'actualité, aux brèves du blog...


modéré par Gilles Morel
depuis 2011



 
le theatre russe aujourd'hui par Tania Moguilevskaia et Gilles Morel - 2009 - tous droits réservés