ACCUEIL     |       SCENE      |       TEXTE      |         FILM   

    SPECTACLE RUSSE (SURTITRE) EN FRANCE



douleurs

Le spectacle

Au départ anecdotique - l'histoire d'une folle qui croit reconnaître son mari défunt dans tous les hommes qui portent ses lunettes. La mise en scène débouche au final et de manière inattendue sur un combat cruel et atteint un niveau presque universel et procure un effet inattendu et inquiétant : "Comme une lame de rasoir au ras de l'oeil".
La pièce de Vassilii Sigariov propose au spectateur de plonger dans la vase la plus sale. Les héros de Sigariov sont aveugles et peureux. Leur diagnostic : une invalidité du coeur et l'alcoolisme comme moyen de fuir les situations douloureuses.
Une fable hallucinatoire et émouvante, sur l'amour et la folie, la tendresse et l'espoir.



douleurs





Douleurs fantômes

Texte
Vassilii Sigariov

Mise en scène
Irina Kerutchenko
Scénographie
Maria Outrobina

Traduction & Surtitrage
Sophie Gindt

Avec
Elina Liamina
Kirill Pletnev
Alexander Sokovikov
Valentin Samokhin


Production Teatr.doc Moscou /
Studio-Ecole du Théâtre d'Art - 2005


Chargé de diffusion en France
En Compagnie d'Eux - Lille



fullversion EXTRAIT VIDEO 3 MN


La presse française

La dimension humaine ne fait pas défaut aux Douleurs fantômes qu'Irina Keruchenko emprunte à un récit contemporain de Vassilii Sigariov (...) : de malheureux exclus du système social y survivent, entre pure folie et quête d'infinie tendresse, dans un cimetière de vieux wagons de tram désaffectés. Et tout, ici, jeu, texte et scénographie, concourt à la réussite d'une fable urbaine désolée, d'une insondable amertume, formidablement émouvante.
Antoine Wicke - Dernières Nouvelles d'Alsace - 28.05.05

Baladeur vissé sur la tête, jovail, il alpague le public qui s'installe, invite les filles à le rejoindre sur le plateau. Mais c'est ailleurs que nous emmène le texte de Vassilii Sigariov : très vite, il est question d'une fille, Olenka, que tous les hommes s'envoient. Dès qu'elle en voit un porter les lunettes de son mari - un poète coupé en deux par un tramway, elle le croit vivant et s'offre à lui.
Fabienne Arvers - Les Inrockuptibles - nov 2005

Prix

Kirill Pletnec : Meilleur Acteur - festival Novaia Drama - Moscou 2005




 

     TEATR.DOC MOSCOU en scène




 

     TEATR.DOC MOSCOU en texte




 


le theatre russe par Gilles Morel depuis 2006 - tous droits reserves